Man

L’Homme est ce qu’il pense

back to home pdf share

Les pensées sont composées d’atomes extrêmement subtils.

Les pensées sont des choses, des créatures, des êtres vivants ; ce sont également des éclairs de lumière, des impulsions lumineuses de notre cerveau. Elles s'assemblent selon leur nature et deviennent ainsi toujours plus puissantes. Quand nous décidons de ne pas vivifier mentalement ces êtres-pensées dans notre champ de manifestation, qu'elles sont donc statiques, elles ressemblent à des formations nuageuses et de même que les nuages dans l'air, suivent un certain mouvement.

Quand la Langue Sacrée fulmine contre l'abus de la sainte fonction créatrice, elle envisage l'abus du pouvoir mental de l'homme subordonné à une vie de convoitises à peu près illimitée, et ses conséquences. Lorsque nous rouvrons nos yeux de chair, une fois la connexion esprit/corps physique rétablie, lors de notre mise au monde, c'est comme avoir été dans une caverne, sombre, pendant trop longtemps et que subitement nous en sortions, aveuglés par la lumière du jour.

Pendant les premières années de nos vies, bien que n'en ayant aucun souvenir, nous percevons tout : l'aura et ses célestes couleurs, nous ressentons à la fois la beauté de l'amour et la dictature de la peur. Nous sommes en cet instant, pureté absolue, mais en connexion avec celle qui nous a permis de satisfaire notre choix, la divine source de toutes les sources, source de tout pouvoir et de toute bonté.

En grandissant, nous devenons aussi denses que notre terre mère a pu l’être, par la responsabilité de notre ignorance et de nos peurs. Gardons en mémoire que tout ce que nous envoyons à l’univers nous revient. Avec le temps, nous finissons par oublier qui nous sommes, d’où nous venons et pourquoi nous sommes présents sur Terre, ici et maintenant. De ce fait, nous finissons par nous identifier au monde de la forme, au monde matériel (que certains appellent la troisième dimension de la réalité, celle de la densité) c'est à dire que nous nous identifions à notre physique, à nos pensées, à notre mental, à nos peurs, à notre personnalité.

En somme, nous nous identifions à un être inférieur, source de toutes peurs et ignorances : l’ego dominant qui se nourrit de nos peurs. Ce qui a pour effet de nous laisser vibrer sur des fréquences très basses, très denses. Tout comme l’ego, le mental a, lui aussi, sa raison d'être, raison pour laquelle il faudrait que l'individu enclin à exprimer la splendeur de son être intérieur apprenne, indubitablement, à dompter son mental pour en faire l'allié du cœur, l’allié de sa conscience. Car la présence intérieure ne s'exprime jamais par le mental dégénéré, mais au travers du cœur pur et dévoué.

En nous nourrissant consciemment ou non de vibrations aussi «basses», notre corps physique subit ces faibles énergies. Dès lors, nos émotions négatives non-résolues accumulées depuis tant d’années et autant de fois finissent par « pourrir » en nous. Ce qui a, entre autres, pour effet de rendre notre corps physique malade. Car les énergies ne circulent plus comme elles devraient.

En laissant l’association ego/mental prendre le dessus sur nos vies, nous permettons au moi inférieur ou être inférieur de dicter sa loi sur notre existence. Au-delà même de notre propre personne, nous contribuons à projeter, dans le vaste océan de la conscience universelle, l’ignorance et la peur destructrice par l’émission d’ondes énergétiques négatives. Pourtant, nous avons et nous sommes un être intérieur supérieur.

Nous devons nous le rappeler, nous en souvenir, nous sortir, de ce que nous entendons souvent appeler « le voile de l’oubli », nous avons à nous reconnecter à cette fabuleuse réalité qu’est notre être intérieur ou notre nature divine, spirituelle. Rétablissons de nouveau la connexion ! En venant sur Terre, nous apportons avec nous cette essence, là, ici, maintenant, en nous. Nous avons une part de cette source divine en nous qui « est » ce que nous sommes tous en réalité : la source dans la chair qui est conscience infinie et éternelle.

L’éducation nous a fait croire que nous étions séparés. Du point de vue du monde de la forme, solide, non spirituel. Il n’en est rien. Nous sommes tous interconnectés. Il n’existe aucun espace de vide, comme on nous le laisse croire ou comme nos yeux de chair nous le laissent illusoirement « voir ». Entre toi ma sœur à La Réunion et toi mon frère en Inde, cet espace est en fait un immense océan énergétique universel « invisible » appelé aussi champ éthérique, où circulent librement pensées, mots, émotions, prières de toutes polarités.

Cette source, qui est à la base d'absolument tout dans le multivers, est présente dans chacune de nos cellules subatomiques, à l'image de la cellule originelle, comme d'ailleurs dans toutes cellules vivantes. Elle est constituée d'une force toute puissante appelée Amour inconditionnel, qui nous confère un pouvoir illimité, prenant un aspect lumineux, mais non aveuglant, tout au contraire, plutôt magnétiquement transparent et pur.

La source, la Rose du cœur, qui est, ce que nous sommes en réalité, nous permet d'utiliser et par voie de conséquence, de posséder toutes les capacités de l’Esprit Universel inhérentes à chaque être spirituel vivant l'expérience humaine, telles que : manifestation, Création, ubiquité, médiumnité, télékinésie, projection astrale, guérison, auto-guérison, télépathie…etc. Ce sont là nos vrais pouvoirs, c'est là notre vraie nature, grâce à la source de toute chose et uniquement grâce à elle. Nous ne sommes que des canaux devant permettre à la toute puissance de s'exprimer à travers nous. Nous sommes depuis toujours et pour toujours à son service. Afin de laisser s’exprimer l’être intérieur, nous devons le nourrir de cette force toute puissante que nous avons convenu tacitement, en tant que pensée collective, de nommer : Amour inconditionnel.

Mais prenons garde, car l'Amour n'est pas un mot, c'est une force, une énergie, la plus puissante qui soit. Par ailleurs, en opposition, il existe l’énergie la plus basse qui existe et qui ouvre la porte à tous les maux, cette énergie : c’est la peur.

L’Amour, cette force énergétique surpuissante, est à la base de l’univers, de tous les univers, de toute la création. Quand bien même on nous en aurait altéré la signification, nous avons à ressentir cette force dans nos entrailles, car elle ne demande qu'à être utilisée en abondance. Nous ne sommes pas faits, conçus, pour vivre dans une autre réalité que celle de l’Amour universel fraternel et inconditionnel.

Cet Amour inconditionnel s'exprime à travers des attributs, des attributs énergétiques de hautes fréquences tels que : le Pardon, la Compassion, la Paix, l'Acceptation, le Lâcher-prise, la Tolérance, l'Écoute, le Partage, l’Humilité, la Douceur, la Bienveillance, la Vérité, l’Empathie, l'Humour subtil, le Don, le Don de soi, la Joie, la Sérénité, la Foi, la Confiance en soi, le Détachement...etc.

En utilisant ses attributs dans nos vies comme solutions aux problèmes posés, nous nourrissons notre être intérieur qui est la part du divin en chacun de nous, permettant ainsi au divin créateur de s’exprimer à travers nous au service d’autrui.

Que ressentons-nous lorsque nous exprimons ou recevons l’une de ses énergies en nous ? Nous ressentons des vibrations ! Nous vibrons ! Au sens propre en fait nous vibrons réellement. Car qu’est-ce qu’une énergie si ce n’est l’émission ou la réception d’une impulsion électromagnétique que nous recevons, émettons et interprétons (plus ou moins consciemment) ? Notre énergie est électromagnétique au même titre que la Terre (champ magnétique terrestre) et que toute la création.

Chaque être humain émet et reçoit des milliers d’impulsions électriques appelées vibrations chaque jour. Certaines d’entre elles sont élevées et rapides, d’autres basses et lentes. Nous les interprétons selon notre éducation, nos croyances, nos diverses cultures, notre niveau d’éveil, ou plutôt notre niveau de connexion à notre être intérieur.

Plus nous recevons et émettons de hautes vibrations, plus notre taux vibratoire personnel s’élève, et inversement. Comme nous l’avons dit plus haut, sur le plan de la conscience spirituelle, nous ne faisons qu’un. Donc chaque individu qui augmente sa signature vibratoire, augmente le niveau vibratoire de ses pensées, de ses paroles, de ses actions, de ses émotions et augmente également son champ de perception et d’action. C’est ce que l’on nomme l’ascension.

back to home pdf share