illumination

Illumination

back to home pdf share

Lien vers le podcast

Le concept d'illumination vient de l'idée de pouvoir voir ou comprendre quelque chose qui n'était pas encore assez clair, quelque chose qui restait encore caché, dans l'obscurité, mais dont on obtient ensuite une image claire et qu’on comprend enfin.

C'est comme la lumière du soleil qui illumine tout pendant la journée, nécessaire pour chercher notre subsistance et être attentif au danger.

C'est cette lumière qui a été le fondement des diverses formes de vénération et d'amour envers le soleil en tant qu'étoile-source de vie.

Et comme elle a toujours été au centre de tous les cycles de la nature, elle est aussi, par conséquent, un aspect fondamental de nombreux systèmes philosophiques et mystiques. De la même manière, elle a été la base de la science et du développement de l'humanité, au-delà d'un simple culte au soleil.

Scientifiquement et philosophiquement, il existe un accord sur l'origine de l'univers, du moins en ce qui concerne le fait que l'univers découle de l'unité.

Tout comme les théoriciens du big-bang envisagent l'expansion de l’univers à partir d'un point unique, la création naît avec la lumière comme base et source commune de tout ce qui existe dans cet univers que nous habitons et qui nous habite.

La lumière, considérée comme la source de puissance absolue qui dynamise tout, qui constitue tout, est alors l'origine et le but de tout.

Les particules de notre corps physique sont quasiment statiques, cristallisées et dotées d'une vibration énergétique dense, qui nous maintient prisonniers du temps et de l'espace.

Notre objectif aujourd'hui est d'explorer comment appartenir à un état vibratoire plus élevé. C'est ce que nous appelons la naissance d'une nouvelle conscience spirituelle, rendant possible l'union de ce qui est en haut avec ce qui est en bas, symboliquement parlant, le dense et le matériel avec le spirituel, qui est une vibration énergétique d'une fréquence beaucoup plus élevée. En fait, c'est la lumière qui rayonne et émerge de l'intérieur de notre cœur.

Et lorsque nous commençons à parler d'atteindre l'illumination, nous impliquons de prendre conscience de notre nature spirituelle. Non pas comme un but en soi que l'on peut atteindre en claquant des doigts, mais comme un processus continu qui se développe progressivement, petit à petit.

Vous souvenez-vous du moment où Siddhartha, le Bouddha, fait référence à ce processus ? Et comment il commence à dire que, bien qu'il puisse voir une splendeur de la lumière universelle émanant du monde spirituel, il n'est pas capable de distinguer quoi que ce soit - ni formes ni images, rien, parce que son illumination n'est pas encore assez pure ?

Puis, plus tard, il pouvait déjà percevoir non seulement la lumière, mais les différentes images et formes au sein de la lumière, sans en reconnaître la signification, car son illumination n'était pas encore assez pure.

Au fur et à mesure qu'il progressait sur le chemin de l'illumination, il commençait à reconnaître peu à peu ces formes comme l'expression d'entités spirituelles, sans pourtant comprendre leur origine. Plus tard, il a non seulement compris leur origine, mais aussi les actions de ces entités spirituelles, ainsi que leur état de conscience. Et puis, il a finalement compris que lui-même avait habité ces royaumes dans le passé et qu'ensemble, ils avaient fait partie d'un tout, et c'est à ce moment-là qu'il a conçu pleinement et atteint la pureté de son illumination.

Nous devons comprendre que certaines méthodes et systèmes idéologiques traditionnels, aussi anciens ou établis soient-ils dans la société dans laquelle nous vivons, ne peuvent plus être appliqués à l'état actuel de l'humanité.

Nous devons comprendre que nos propres créations mentales sont celles qui fixent réellement les limites de nos perceptions. Nous avons créé un enchevêtrement intellectuel artificiel qui recouvre, couche après couche, la simplicité de la beauté universelle.

Einstein avait l'habitude de dire que si vous ne pouvez pas expliquer quelque chose simplement, c'est que vous ne le comprenez pas assez bien.

Ce n'est que lorsque nous pouvons tout voir clairement que nous connaissons l'illumination.

Or, la prise de conscience se produit à l'extérieur et à l'intérieur. Extérieurement, lorsque nous réalisons que quelque chose a été brisé et doit être réparé ou renouvelé. Nous nous interrogeons et examinons nos propres réponses ; nous ne nous contentons pas d'avaler tout ce que nous disons sans le remettre en question. Finalement, notre conscience transcende la troisième dimension et vibre en synchronisation avec la lumière qui s'éveille en notre cœur, au centre de notre microcosme. C'est l'aspect intérieur.

C'est pourquoi ce processus est appelé l'illumination. Parce que c'est cette lumière en nous, le Dieu en nous, qui est notre essence ici et maintenant. Cette nature divine est l'aspect éternel en nous.

Le fait est que nous devons surmonter notre plus grand obstacle : nos propres créations, la perception du monde qui est basée sur notre être égocentrique, nos propres croyances et conditionnements, nos attentes et les souvenirs de notre vie actuelle, mais aussi des vies passées.

Surmonter cet obstacle est un travail d'auto-initiation. Notre esprit doit comprendre et reconnaître cet obstacle, il doit y travailler. Cette auto-initiation n'est pas un simple processus consistant à apprendre et à comprendre quelque chose. C'est un combat intérieur, un combat entre le nouvel être humain qui est en train de naître et de se former dans la connaissance divine rayonnante, et les innombrables conditionnements et automatismes de notre comportement égocentrique, qui bien sûr essaie d'éviter de perdre le contrôle de notre centre de gravité vital.

Imaginez le pilotage d'un avion... Savez-vous qu'un avion dévie de sa trajectoire 95% du temps, mais que le pilote continue de corriger sa trajectoire encore et encore jusqu'à ce qu'il atteigne sa destination ?

C'est un effort continu, qui a ses cycles. Nous continuons à corriger la direction lorsque nous dévions, en nous préparant à la prochaine déviation.

La lumière de notre cœur a besoin du soutien continu de notre être conscient pour pouvoir transformer ces composants denses, et les élever à des fréquences plus élevées qui peuvent véritablement nourrir notre être en tant que partie intégrante de l'univers.

La vérité est un état si unique qu'une fois que vous l'avez acquise, une fois que vous l'avez acceptée comme faisant partie de votre propre être, vous ne pouvez plus revenir en arrière - car elle vous change, elle vous transforme ; elle fait de vous un être différent de celui que vous étiez avant de l'accepter. Vous ne faites plus qu'un avec la vérité elle-même.

Lorsqu'un chercheur débute sa quête de la vérité, son illumination a déjà commencé. Il a reçu un rayon de lumière, mais comme le Bouddha l'a dit à ce sujet, on ne peut pas encore le voir très clairement parce que la purification du candidat n'est pas encore aboutie.

À mesure que le candidat passe par ce processus de transformation et de purification de son être, l'illumination devient un fait de plus en plus réel, augmentant en force et en lumière. Le processus se déploie progressivement et simultanément. À mesure que l'être humain atteint l'illumination, il acquiert la capacité de percevoir les obstacles que son propre être lui a fournis ou présentés au cours de ce processus de recherche intérieure et de transformation. Le discernement devient de plus en plus clair, lumineux, et permet d'identifier quels êtres, quelles énergies bloquent votre chemin, en plus de votre propre personne.

L'illumination est un processus sans fin, passant de l'existant au devenir, et du devenir à l'être. N'est-ce pas une question de conscience ? Apparemment, oui. Si ce processus devait atteindre une fin donnée, une finalité, où serait alors l'illumination ? Elle se serait redevenue une vision partielle dans l’espace et le temps. C'est un énorme défi que chaque habitant de cette planète est invité à découvrir, à rencontrer et à affronter. C'est là que le présent et le futur se fondent dans l'unité.

back to home pdf share