Matrix

Le chemin du héros dans "Matrix"

back to home pdf share

 

L’état actuel de l'humanité se reflète à tous les niveaux dans ses terribles limitations. Dans différentes traditions spirituelles, on explique que l'homme a vécu autrefois à un niveau divin élevé et que sa forme originelle a été brisée comme un miroir de cristal ; et qu'il s'agit maintenant de récupérer les éclats et de reconstituer le miroir. Serait-ce là une motivation qui sous-tend inconsciemment la "voie du héros" ? Cette voie exige le courage de se lancer dans un voyage, comme seul le héros en a, qui se lance en désespoir de cause et est prêt à se sacrifier complètement à cette tâche de découvrir la "réalité". L'homme qui s'éveille est confronté à cette tâche – aussi anodin qu'il puisse lui-même paraître. Dans l'épopée de science-fiction Matrix, l'insignifiant Thomas Anderson, alias Néo, incarne cet homme qui s'éveille.

Néo est un simple employé d'une société informatique, et gagne un peu d'argent supplémentaire la nuit en tant que hacker. Le nom du protagoniste annonce déjà un renouvellement imminent, quelque chose de nouveau, peut-être un changement fondamental. Subtilement, Néo ressent clairement que le monde n'est pas ce qu'il semble être. Il cherche des réponses, dont il ne connaît pas encore les questions associées. Beaucoup d'entre nous connaissent des situations semblables ou similaires dans leur propre vie. La curiosité est le moteur de Néo, qui part donc à la recherche de la vérité sur Internet, où il rencontre un personnage énigmatique nommé Morpheus. Ce dernier est recherché par le gouvernement en tant que dangereux terroriste et est répertorié comme un danger pour le système. Dans la mythologie grecque, Morphée est le dieu des rêves et du sommeil. La profondeur de son nom suggère qu'il jouera un rôle important dans le processus d'éveil de Néo.

Une autre personne importante dans l'aventure dans laquelle Néo est sur le point de se lancer est la séduisante Trinity : en posant des questions précises, elle donne à Néo l'impression d'en savoir plus que lui sur lui-même et sur le monde réel. Elle parvient finalement à convaincre Néo de s'en remettre à elle, et c'est ainsi qu'elle provoque une rencontre entre lui et Morpheus. Le nom Trinity fait référence à une trinité dans l'être humain, qui doit être réunie pour former une unité : l'esprit, l'âme et le corps.

Veux-tu vraiment connaître toute la vérité ?

Lors de leur première rencontre, Morpheus pose à Néo la question légendaire de savoir s'il veut vraiment connaître toute la vérité sur l'existence humaine. Néo l'affirme et fait ainsi le premier pas dans une réalité qui lui est encore inconnue. Il ne semble pas encore avoir conscience de l'ampleur de cette décision fondamentale. Elle atteint les profondeurs de son existence. Il a fallu autrefois une longue préparation pour pouvoir suivre réellement l'invitation gravée à l'entrée du temple d'Apollon à Delphes :

"Gnothi seauton – Homme, connais-toi toi-même".

L'écrivain et philosophe libanais Mikhaïl Naimy a proclamé ce message :

"Ne demande pas aux choses d'enlever leurs voiles. Découvre-toi toi-même, et les choses se dévoileront." [1]

Dans ce sens, Morpheus voudrait encourager Néo à ouvrir les yeux, les yeux intérieurs qui reconnaissent véritablement et dévoilent. Afin d'entrer pleinement dans cette réalité hors de la matrice illusoire, Néo est confronté par Morpheus à la décision de choisir entre la pilule rouge et la pilule bleue : il choisit la rouge, qui représente symboliquement l'hémisphère gauche du cerveau. Il s'agit d'agir sur la base d'une vision plus profonde. En avalant la pilule rouge et en étant branché à des tuyaux spéciaux, la connexion à la réalité est réalisée. Néo "voit", il se reconnaît et reconnaît le monde dans lequel il vit : il se réveille dans un paysage surréaliste sombre et lugubre, jonché de cercueils de verre au contenu gélatineux. Dans ces récipients se trouvent des êtres humains reliés à des ordinateurs par des câbles en forme de tuyaux ; ils sont inconscients, en état de léthargie. Ces personnes vivent dans une conscience illusoire de liberté et d'autodétermination, conscience qui leur est injectée sous forme de rêves très réalistes. Coupés de la réalité, ils servent de batteries, d'énormes centrales d’énergie pour les machines de l'intelligence artificielle, et sont exploités énergétiquement toute leur vie durant.

Pourquoi mes yeux me font-ils si mal ?

Néo reconnaît douloureusement dans quelle prison et quelle illusion l'humanité vit, sans s’en rendre compte. Lorsqu'il se réveille de ce cauchemar révélateur de la réalité, il demande à Morpheus :

"Pourquoi mes yeux me font-ils si mal ?" Morpheus répond : "Parce que tu ne les as jamais utilisés auparavant !"

Après ce "trip" – au sens propre du terme –, Morpheus éclaire Néo sur la réalité et lui montre qu'elle est constituée de signaux électriques correspondant aux pensées, aux sentiments, aux odeurs, aux sensations et aux perceptions qui sont interprétés par le cerveau. Les machines se "nourrissent", pour ainsi dire, des énergies émotionnelles qui émanent des illusions de l'être humain. Néo perdra plus tard la vue physique dans un combat contre un traître, mais recevra en retour une vision plus élevée et plus intuitive. Il fait ainsi l'expérience d'une sorte de "résurrection". D'abord, sur le chemin de la vérité, l'illusion de la Matrice lui est enlevée. Ensuite, le combat pour la liberté et la rédemption de l'humanité commence.

Le Royaume de Dieu, dans lequel les justes peuvent entrer, est appelé Sion dans la Bible. Dans l'épopée Matrix, c'est le nom du lieu où vivent les rebelles au système, c'est-à-dire les justes qui doivent être libérés et qui, selon une prophétie, seront rachetés par "l'Unique". Le nom Néo est une anagramme de One [unique, en anglais]. Il semble être celui qui mettra fin à l'esclavage dans la Matrice et sauvera ainsi l’humanité. Morpheus est convaincu que Néo est l'Élu, et il commence à l'entraîner pour cette tâche héroïque aux proportions épiques. Une initiation a lieu, et avec elle commence la lutte pour le retour à la source. Le héros Néo est la "petite pierre qui fait rouler une avalanche" ! Cette métaphore peut s'appliquer à tous les héros. Frodon Sacquet dans la trilogie du "Seigneur des Anneaux", ou Harry Potter, représentent également un tel héros anodin qui, avec le soutien d’alliés partageant les mêmes idées, fait de grandes choses pour rétablir l'équilibre naturel, un état originel. Comme Néo, ils reçoivent toute l'aide dont ils ont besoin pour ce chemin de retour.

En chacun de nous réside la prédisposition au héros légendaire de la science-fiction, du conte de fées ou du mythe, et c'est à nous d'écouter attentivement cette prédisposition divine naturelle et de nous engager sur un chemin que chaque être humain peut suivre individuellement – à l'aide de pouvoirs surnaturels, bien sûr. Dans les épopées héroïques, cette aide est surtout symbolisée par des amis, des instructeurs ou des compagnons. Et l'aide surnaturelle est exprimée ainsi dans le psaume 121 :

"Je lève les yeux vers les montagnes d’où me vient le salut.

Mon secours vient du Seigneur qui a créé le ciel et la terre.

Il ne permettra pas que ton pied glisse, et celui qui veille sur toi ne sommeillera pas."

 

[1] Mikhaïl Naimy, le Livre de Mirdad, Rozekruis Pers.

 

back to home pdf share