Heart

L'épée du héros - L'épée de la paix

back to home pdf share

 

Nous, les êtres humains, sommes touchés par l'épée de la paix de très nombreuses fois. Parfois comme un doux attouchement auquel nous répondons harmonieusement ; d'autres fois (même si nous pensions être bien préparés), il peut s'agir d'un coup décisif, d'une vibration soudaine et rapide presque insupportable qui nous laisse dans le désarroi, très déstabilisés. Parfois, une maladie en résulte pour nous ramener à l'équilibre, si c'est possible.

L'épée est pacifique, et son but et son intention sont d'apporter la paix, la paix intérieure - mais d'abord un voyage doit être entrepris sur et à travers une mer chaotique.

L'épée de la paix a frappé cet être humain à sept reprises. Chaque fois, c'était une surprise totale, un mystère complet. La première s'est produite pendant la nuit, au cours d'un sommeil profond, et la personnalité a été soudainement réveillée, profondément alarmée par une puissance intense mais belle qui irradiait dans le cœur. S'agissait-il d'une crise cardiaque ? Fallait-il appeler une ambulance ? Après un certain temps, l'impression s'est calmée et la personnalité s'est retrouvée à s'interroger : .......

Au cours des jours suivants, une expérience de deuil a commencé, un sentiment de perte profonde, comme si le coup d'épée avait emporté quelque chose de vital. Ce sentiment de deuil a continué à aller et venir.

Au cours des semaines suivantes, l'épée de la paix a frappé deux fois de plus dans le cœur, toujours la nuit mais en provoquant moins d'inquiétude. Une lueur chaude entourait le cœur et le corps, et les enveloppait d'un profond sentiment de paix. Un processus très profond a commencé. Pendant les heures de veille, un sentiment d'être en désaccord avec le monde, les gens, la société, une dissonance vibratoire. Une sensation très étrange. La vie quotidienne continue, la personnalité continue à faire ce que la vie exige - mais quelque chose a changé.

Au cours des mois suivants, trois autres coups de l'épée de la paix se sont présentés - dans la nuit profonde, un réveil soudain, mais maintenant c'était différent. Un calme intérieur. Et cette fois, les trois coups étaient dirigés vers la tête, et non plus vers le cœur. La sensation était d'être frappé par une énergie très élevée et sereine. Dans les semaines qui ont suivi, la personnalité a comparé cela à un coup de foudre, avec les répercussions que cela implique. Le système nerveux s'est senti secoué, profondément perturbé, et le corps a mis en place un processus de rejet - quelque chose d'étranger était entré dans le système et devait être combattu. Cela a duré de nombreux mois, voire des années. De nombreux vieux souvenirs, des expériences oubliées, ont refait surface spontanément. On avait l'impression que quelque chose avait été déchiré et que son contenu se déversait.

Un aperçu de la liberté

De nombreuses réactions se sont développées - un profond sentiment de tristesse, de mort intérieure, mais aussi à d'autres moments de joie, de liberté intérieure et extérieure. De brefs aperçus de cette dernière au début. Un sentiment croissant de vivre dans deux mondes, de façon fugace au début, puis plus profonde. Un monde, le monde extérieur si familier, auquel se superpose un autre monde, un monde intérieur, essentiellement inconnu mais néanmoins présent. Ne pas savoir, se sentir incertain, confus. Pourtant, intérieurement, un calme croissant, une tranquillité. Un sentiment profond, un besoin de lâcher prise, de s'abandonner, d'aller à l'intérieur.

La réponse du système immunitaire à son supposé agresseur étranger se déplace dans tout le corps, d'un organe à l'autre, comme si rien ne pouvait être laissé sans protection. D'étranges symptômes physiques se développent : douleurs dans la poitrine (une crise cardiaque ?), sensations dans la tête (une attaque cérébrale ?), tensions diverses qui ne sont pas sans rappeler une crise de panique, troubles digestifs, troubles visuels... Les visites chez le médecin et les nombreux tests ne révèlent rien, aucune réponse autre que les effets attendus du vieillissement. Un mystère que la personnalité s'efforce de comprendre.

Et puis un matin, au réveil, un autre toucher, une caresse très douce. Une sensation de nouveauté, presque comme un nouveau-né, qui se glisse latéralement dans le cœur et y reste. Quelque chose qui doit être nourri, écouté, reconnu. Un compagnon de vie, vivant à l'intérieur. Une nouvelle conscience de sa présence, de son existence, mais aussi des nombreuses possibilités et tentations de l'ignorer. Petit à petit, l'ancien monde, le monde familier est devenu moins contraignant, parfois presque insupportable à endurer, rendant le processus à la fois plus difficile et plus facile ; mais il y avait toujours la connaissance intérieure qui permettait à ce processus de continuer. Une expérience de vie.

Et puis une autre sensation, mais cette fois pas un autre coup provenant d'un endroit inconnu - cette fois la source était à l'intérieur. Au début, un sentiment de panique, tôt le matin lorsque cette sensation se produisait ; mais après des occurrences répétées, une compréhension intérieure et l'expérience que c'était la même puissance sereine mais venant maintenant de l'intérieur. À nouveau dirigée vers le cœur, la tête, les organes corporels. La réaction de panique, d'abord écrasante, s'est progressivement atténuée, a lentement diminué et a pu être effacée par une concentration croissante sur le nouvel être intérieur. Le sentiment d'un nouveau départ, d'un tournant, provisoire et pas totalement connu ; mais maintenant aussi un calme intérieur et la confiance, le savoir que tout va bien. Une connexion consciente avec le monde et l'humanité, une connexion spirituelle. Un pouvoir intérieur qui appartient à tous.

back to home pdf share