crucifix

La croix en Tau

back to home pdf share

La croix en Tau

 

Le T ou tau est formé du chiffre 7 (ici un T ou un 7 droit), le chiffre qui se rapporte à la vie divine, la vie par l’esprit septuple et de Γ (gamma) le symbole de la Terre (gaïa). Le symbole Tau unit donc en lui la vie divine et la vie terrestre. Si l’on retire la partie supérieure du symbole Ankh, il reste Tau. On peut l’interpréter comme la première lettre du typhon (maîtrisé), à savoir la libération du mal, de « satan ».

La croix en tau était également populaire chez les Druides. Le tau était considéré chez eux comme le symbole druidique de Jupiter. Leur croix en tau consistait souvent en un chêne imposant dont toutes les branches avaient été enlevées, à l’exception de deux très grosses branches. Elles étaient élaguées de telle sorte que vues de la couronne, elles ressemblaient à deux bras horizontaux. On peut encore lire que le tau était utilisé dans les zones druidiques pour délimiter la frontière entre deux unités de gouvernement religieux différents.

Il y a encore une autre explication de cette croix en tau, consistant à la considérer comme une étape dans le développement de l’humanité. La première phase ne connaît pas encore la croix, mais un poteau, ou un symbole phallique. Elle se réfère au développement de la conscience du bassin -la fertilité à l’état brut- dans lequel la conscience de l’homme se trouve encore au stade du rêve.

Le poteau devient ensuite un T, une croix en tau, pour signifier que les émotions s’éveillent ; le désir illimité et la poursuite de ce désir, parce que la direction fait encore défaut. L’homme ne peut pas encore le contrôler. Qui regarde la croix en tau, pourrait s’imaginer voir un homme sans tête. Son intersection est le coeur, le siège du sentiment.

La croix que nous connaissons bien possède une « tête ». Elle représente le développement de la conscience de la tête, l’individu, en qui des choix peuvent être faits. La tête peut maîtriser le désir ou le diriger. L’étape suivante est celle de la « croix aux roses » dans laquelle l’influence de la « rose » ou du « lotus » est ancrée dans le coeur humain.

back to home pdf share